Parcourir les modules (total : 4)


BE A4006 CO 009-203a.JPG

Le sceau : témoin rigoureux de son temps


Aujourd’hui, la signature manuscrite ne permet plus de lutter efficacement contre la falsificationet l’usurpation d’identité dans un environnement numérique. C'est pour répondre à ce manque de confiance que la signature numérique apparaît dès la fin des années90.Cette quête de confiance n’est pourtant pas nouvelle, les signes de validation et d’authentification n’ont cessé d’évoluer à travers le temps. Durant l’Antiquité et le Moyen Âge, l’un d’entre eux se distingue: le sceau.

Le sceau est une empreinte réaliséesur une matière malléable (argile, cire ou métal)à partir d’une matrice, portant les marques distinctives d’une autorité ou d’une personne physique ou morale. Il remplit trois…


-

 

BE_A4006_FE036_110_002.JPG

Les colonies belges à l'Exposition internationale et universelle de 1958

Une propagande coloniale lors du premier événement culturel majeur de l'après-guerre


Les Expositions internationales et universelles sont, depuis 1851, des événements mondiaux rassemblant les pays du monde et ouverts au grand public. Véritable vitrine technologique et industrielle, les différentes nations y exposent leurs progrès économiques, industriels, politiques, sociaux et culturels.
À l'occasion de l'édition de 1958 qui se tient à Bruxelles, la Belgique y voit une occasion rêvée de présenter les avancées faites au Congo depuis la Commission d’enquête internationale de 1905 sur les exactions commises dans l'État indépendant du Congo. Deux ans avant que le Congo n'obtienne son indépendance, quel « Bilan pour un monde plus humain » peut-on tirer ?


- -

 

690px-Punch_congo_rubber_cartoon.jpg

En 1908, le Congo devient belge

La cession par Léopold II de l'Etat Indépendant du Congo à la Belgique



L’État indépendant du Congo (EIC) devient officiellement belge le 15 novembre 1908 en vertu d’une Charte coloniale approuvée par le Parlement. Celle-ci modifie profondément son organisation politique suite aux nombreuses critiques sur les atrocités commises dans les exploitations caoutchoutières. Le Roi Léopold II abandonne son projet personnel de colonisation après de longues discussions avec le gouvernement belge qui n’est pas entièrement favorable à cette reprise. Mais comment en est-on arrivé à cette cession ?


 

800px-Emblem_Stasi.svg.png

La Stasi en Belgique

Autopsie du service d'espionnage est-allemand

La Guerre Froide, qui s'installe entre les blocs de l'Est et de l'Ouest à la sortie de la Seconde guerre mondiale, voit le développement de services de renseignements plus ou moins élaborés dans de nombreux pays. Parmi ces services, la Stasi mise en place par la République démocratique allemande (RDA) est reconnue comme un des services d'espionnage les plus ramifiés et efficaces de son époque. Son réseau s'oriente vers la République fédérale allemande (RFA) et l'Europe de l'Ouest. Il parvient à infiltrer des agents dans diverses institutions internationales, dont l'Otan à Bruxelles. Les renseignements collectés sont transmis aux autorités politiques est-allemandes et aux alliés du bloc de…